Le bassin

BASSIN NATUREL / ORNEMENTAL

Le bassin ornemental

Le bassin ornemental a une fonction esthétique, il est là pour agrémenter une terrasse ou un petit jardin. Souvent il est en plastique, relié à une pompe, une fontaine, contient des plantes exotiques et des poissons rouges ou des carpes Koï. Nous ne critiquons pas ce système, nous précisons juste qu'il ne favorise en aucun cas la biodiversité et qu'il coûte cher (électricité, nourriture, plantes à renouveller...).

Si vous avez opté pour ce genre de bassin voici quelques conseils.

Votre bassin et ses habitants sont menacés pendant les grandes chaleurs ou les périodes de gel.

-choississez un bassin de 80 cm à 1 m de hauteur minimum, en cas de gel, les poissons pourront se réfugier au fond. Et en cas de canicule, l'eau est plus froide à cette profondeur.

-Pendant les grosses chaleurs éteignez le jet. Il brasse l'eau et donc réchauffe le fond du bassin, ce qui est nocif et parfois fatal aux poissons.

-Ne mettez pas de pierres dans l'eau, elle absorbe la chaleur du soleil et la restitue au bassin.

-Après la mise en eau, attendez deux mois avant de mettre des animaux. Il faut laisser le temps aux plantes et aux bactéries de créer un environnement stable.

-Si vous prenez une fontaine (jet), un appareil solaire est plus économique. Il ne fonctionne que lorsqu'il fait beau et ça tombe bien, généralement c'est à ce moment qu'on veut profiter de la terrasse et du bassin.

- Pour oxygéner l'eau, privilégier les plantes submergées. Elles nourrissent également les poissons.

-Planter un arbuste persistant auprès de votre bassin de manière à ce qu'il fasse de l'ombre entre 12h et 14h (la période la plus chaude). Cela limite le réchauffement de l'eau et son évaporation.

A partir de 8m2, un bassin bien planté, bien orienté, bien conçu est autonome (pas besoin de pompes, de nourritures...). 



 


Le bassin naturel

Réaliser un bassin naturel, c'est se préoccuper de la biodiversité de son jardin. C'est le lieu où tous les animaux vont se croiser pour : boire, manger, nicher, s'abriter, se reproduire...

Le livre "Comment créer un lac ou un étang" de Robert Lapalme est excellent, nous  n'avons pas trouvé mieux actuellement pour concevoir un bassin naturel.

Nous n'allons pas énumérer les différentes étapes pour concevoir un bassin, il existe déjà de très bons sites sur le sujet.

www.passionbassin.com


Clin d'œilNous allons donner quelques conseils pour que vous interveniez le moins possible sur votre bassin pour qu'il reste ainsi dire le plus naturel possible.

• Un bassin c'est un lieu de vie : pelagos, microorganismes, périphyton, neuston, insectes, benthos, phytoplancton, poissons, batraciens, oiseaux... Il est important d'aménager une partie du bassin où l'Homme n'a pas accès (minimum un tiers des berges).

La frayère : pour la reproduction, prévoir une zone très plantée de faible profondeur, riche en sable et graviers.

• Minimum 8m², avec des paliers et une zone profonde d'au moins 1m 50 à 2m. Ces dimensions permettent au bassin d'être indépendant. L'eau reste a des températures raisonnables en profondeur.

• Une cuve de dépôt. Si vous avez les eaux du toit qui arrivent dans le bassin.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

Dsc 0224

×